Le programme Social Innovation to tackle Fuel Poverty

Ashoka, avec le soutien de la Fondation Schneider Electric, sous l'égide de la Fondation de France, a créé en 2015 le programme «Social Innovation to tackle Fuel Poverty»* dont l’objectif est de contribuer à améliorer les conditions de vies de plusieurs millions de personnes, grâce à la mise en commun de leurs expertises, forces et réseaux autour du sujet de la précarité énergétique.

Ensemble, la Fondation Schneider Electric et Ashoka vont concentrer leurs efforts pour identifier et soutenir des innovations sociales afin de lutter contre la précarité énergétique dans 6 pays européens (Belgique, France, Grande-Bretagne, Italie, Pologne et République Tchèque), sélectionnés pour la maturité des initiatives en place et l'impact du phénomène.

L'objectif principal de ce programme est de développer un écosystème local et européen pour contribuer à lutter contre la précarité énergétique, à travers trois étapes clés :

  • Identifier les besoins non adressés ou encore problématiques, et établir l’état des lieux de l'innovation, des tendances et des démarches de ruptures qui pourraient être mises en place (été 2015)
  • Lancer un appel à projets et sélectionner les solutions les plus innovantes et au plus fort potentiel de développement (septembre-décembre 2015)
  • Accompagner et soutenir ces initiatives innovantes dans leur changement d’échelle pour accroître leur impact (janvier-juin 2016)

 

Qu’est-ce que la précarité énergétique ?
La précarité énergétique est un problème lié à deux des plus grands enjeux de notre époque : la lutte contre la pauvreté et la lutte contre le changement climatique.
De nombreux acteurs, publics ou privés, ONG, fondations, etc. essayent d’être à la hauteur de ce défi et de trouver des solutions pour contenir, voire éradiquer ce fléau. 

Cependant, toutes les nouvelles études sur ce sujet montrent que les nouvelles victimes de la précarité énergétique sont plus nombreuses que les personnes qui en sortent.

Les premières réflexions sur la précarité énergétique ont eu lieu en Grande Bretagne après les deux chocs pétroliers de 1974 et 1978. Durant les dix dernières années, cette problématique est devenue un enjeu majeur en Europe où l’on estime qu’entre 50 et 125 millions de personnes vivent en situation de précarité énergétique.
Ce nombre varie en fonction de la définition retenue pour la précarité énergétique et en fonction des études. En effet, il n’y a pas de définition commune en Europe, mais dans l’ensemble, les différents acteurs du secteur sont d’accord pour définir la précarité énergétique comme l’incapacité à chauffer correctement son logement à un prix raisonnable, qui dépend des revenus.
Les personnes en situation de précarité énergétique ne peuvent pas satisfaire leurs besoins en énergie (chauffage, cuisine, éclairage, etc.), à cause de leurs faibles revenus, des prix élevés de l’énergie et des faibles performances énergétiques de leurs logements.

La précarité énergétique est un phénomène qui demande des interventions et des initiatives particulières et nous croyons que l’innovation sociale peut être l’une de celles-ci.

 

* L'innovation sociale au service de la lutte contre la précarité énergétique.